Pensées d'adultes/ Le dragon

"Tous les dragons de notre vie ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir heureux ou courageux"
Rainer Maria Rilke

" La réalité revêt parfois la forme d'un dragon qui s'évanouit dès qu'on ose le regarder en face"
Les dieux voyagent toujours incognito. Laurent Gounelle, 2010.

 " Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde."
Jean Giraudoux

 

mario enfourche le dragonS.A, 7 ans : "Mario enfourche le dragon. Dans le fond de l'eau,
c'est plus énervé à cause de la reine Aquilina qui crie."

 






Nos idées en vrac


fleche-rose Le dragon est en nous, ce sont peut-être nos peurs , nos phobies, nos blocages qui viennent parfois de l'enfance ... voire des peurs ancestrales
fleche-rose Chevaucher le dragon, le reconnaître, le guider, le maîtriser : faire des choix, accepter d'abandonner certaines envies, cerner ce qu'on sait faire dans la vie, ce qu'on aime faire, ce qu'on fait bien, ce qui nous rend heureux
fleche-rose Affronter le dragon, le regarder en face, oublier ses peurs et oser assumer ; et ainsi désamorcer des situations, des blocages pour ouvrir de nouveaux champs des possibles
fleche-rose Lorsque le dragon, les peurs, les nœuds disparaissent alors naît le trésor, le positif, l'agréable, les bonnes nouvelles de la vie, les projets enrichissants
fleche-rose Enfourcher le dragon, le contenir, le maîtriser, le chevaucher – le regarder en face, l'accepter- n'est-ce pas inévitable pour évoluer, réaliser ses rêves... découvrir ses richesses enfouies ?

fleche-rose Le dragon qui empêche d'apprendre :

« Il y a une chose dont je suis sûr : quand ils sont en difficulté, les enfants instables ne disposent pas d'une capacité fantasmatique suffisante pour pouvoir y trouver l'apaisement. Comment en effet affronter la solitude, l'ennui et la remise en cause qui font partie de l'apprentissage, si l'on ne dispose pas de cette ressource intérieure permettant de s'apaiser en déplaçant, en sublimant, en rêvant, en refoulant ? Si l'inquiétude normale en situation d'apprentissage ne trouve pas d'issue, elle maintient l'excitation et se traduit par de l'instabilité ; Il est à ce propos remarquable de constater à quel point les enfants qui bougent beaucoup sont demandeurs d'histoires... » Serge Boimare. Ces enfants empêchés de penser. Editions Dunod, 2008.

DSC00759

fleche-roseLe dragon qui ne permet pas de sublimer :

« Une existence humaine se construit en se projetant vers des objets de consistance, c'est-à-dire de sublimation (les objets de l'amour sous toutes ses formes : l'amour de mon épouse, l'amour de la géométrie, l'amour de l'art, l'amour de la patrie, de Jésus, de la sagesse etc) , faute de quoi ce n'est plus une existence, mais une pure subsistance. » Bernard Stiegler . Economie de l'hypermatériel et psychopouvoir. Edition mille et une nuits, 2008.

 

DSC01186

fleche-roseLe dragon qui nous emprisonne :

"Nous sommes tous plus ou moins prisonniers de nos peurs, de nos pulsions, de notre caractère, de nos habitudes, de nos émotions. La plupart de nos actions et de nos choix sont mus par ces tendances qui nous dominent. Esclaves de nous-mêmes, nous sommes les seuls à pouvoir nous libérer de cette prison intérieure." Frédéric Lenoir, L'âme du monde. édition Nil, 2012

DSC00426

Faites-nous parvenir vos créations : nous en choisirons quelques unes et les publierons

Proposez les créations de vos enfants

Voir les réalisations des enfants

Contactez nous

Cliquez ici : Mamie est Instit