Dessins d'enfants

Parce que le dessin donne la parole à l’enfant et parce que l’enfant nous parle quand il dessine : nous proposons quelques croquis et paroles d’enfants en lien avec l’extrait du conte proposé.

home star

la création des oiseaux

                                              

                              

Jocelyne nous envoie des dessins. Les enfants ont entre 5 et 6 ans. Voici comment ils représentent la création des oiseaux :

cjocelyne3 

jocelyne2

envoi de jocelyne1

 

Ci-dessous, un dessin de Soley ( 7 ans) : la princesse a préparé des teintures ( avec un t, pour teindre) pour donner de la couleur aux oiseaux. Ces teintures sont prêtes dans des petits pots tout en bas du dessin.

sol creation ois

 

 sandrine crea oiseaux                                   morgane crea oiseaux

 Sandrine et Morgane ont dessiné leur version de la création des oiseaux. Nous remarquons la multitude des pots de teinture... 

 

 clement crea oiseaux                      julie crea oiseaux

 Clément et Julie ont préféré représenter siplement les oiseaux. Bravo à eux !

 

        

le bateau

"Noé ouvre la fenêtre et voit que le sol est sec ! L'arche est coincée en haut d'une montagne et un magnifique arc-en-ciel brille dans le ciel. Tous les animaux peuvent descendre sur la terre."

 

DSC03555                DSC03563            DSC03571

DSC03559    DSC03560    DSC03554

l'eau

Dans le bain, Gabriel regarde une goutte d’eau glisser le long de la baignoire : « maman, la goutte est tombée dans l’eau, elle est où ? ».
www.enfandises.com

 

DSC00987

 

Quelques jours après la rentrée des classes, je mets en place le moment du conte ; après la comptine rituelle, les enfants rassemblés autour de moi, je commence ainsi : « il était une fois, tout au bout du monde, plus loin que les mers de cristal, que les montagnes de marbre, un étrange pays, sans soleil, sans lune et sans étoiles…» C’est alors, qu’une petite voix m’interrompt et ose : « mais dans ce pays… Il pleut ! », Aussitôt relayée par d’autres voix : « oui maîtresse, il pleut fort ! »
J’avais tout préparé sauf cette éventualité : la pluie. Pourquoi me parlent-ils de cette eau alors qu’il n’est question dans ce conte que d’obscurité ? Comme si l’idée d’un monde sans lumière apparaissait insoutenable chez ces jeunes enfants d’école maternelle.
« Cela n’est pas écrit dans l’histoire » répondis-je « mais oui, il doit certainement pleuvoir ». Je les rassure en leur expliquant que je viens de leur raconter le début du conte « le chemin des étoiles », que c’est une histoire pleines de belles aventures et que le pays oublié de la lumière finira par retrouver le soleil, la lune et les étoiles.
Je passe à une autre activité mais, préoccupée, je me demande pourquoi l’idée d’obscurité, d’absence de lumière, fait-elle jaillir l’image de pluie, d’eau venue du ciel, chez ces petits.
En rentrant chez moi, le dictionnaire des symboles me donne une réponse : « pluie, c’est un fait d’évidence qu’elle est l’agent fécondateur du sol… Ce qui descend du ciel en terre, c’est aussi la fertilité de l’esprit, la lumière… Dans de nombreuses civilisations, on retrouve l’association symbolique lune-eau-premières pluies… »
Ainsi les enfants savent ce que nous avons oublié : en remplaçant la lumière absente par la pluie, la vie reste possible, et tout n’est pas perdu. A. Byache

le masque

IMG 8938 

DSC03206  DSC03194

 DSC03200

 

 

IMG 9331         IMG 9330  

 

Photos de Jocelyne Duhem

Le portrait

 

 

"C'est le portrait de Pamina. C'est un portrait magique. C'est pour ça que le prince Tamino est amoureux d'elle..."  

DSC00499 copieDSC00504 JPGDSC01471 DSC01470 DSC00507

 

 

 

DSC03164DSC03169DSC03165DSC03167DSC03166 

 

Faites-nous parvenir vos créations : nous en choisirons quelques unes et les publierons

Proposez les créations de vos enfants

Voir les réalisations des enfants

Contactez nous

Cliquez ici : Mamie est Instit